Championnat de France de Blood-Bowl

INFO: Merci d'aller dans : profil/préférence et de cocher "oui" sur "autoriser les HTLM"

C’est quand qu’on joue ?



Derniers sujets

» Round 2: Mamboffan vs Brunch
Aujourd'hui à 21:07 par mambofffan

» Vestiaires
Mar 8 Aoû - 23:09 par Julucky

» Liste des équipes Saison XII
Dim 6 Aoû - 16:01 par Old Nick

» Inscriptions CFBB Saison XII
Jeu 3 Aoû - 15:40 par 33brunch

» Ouverture des inscriptions pour la S8 de la BHL
Mer 19 Juil - 9:53 par Ægir


    Historique

    Partagez
    avatar
    Gris-gris
    Admin

    Messages : 507
    Date d'inscription : 18/01/2011
    Age : 38
    Localisation : Sainte-Marie-Cappel (Cassel, Nord)

    Historique

    Message  Gris-gris le Jeu 1 Déc - 16:09

    Comines est une bourgade du Nord de l’Empire, plutôt sympathique de prime abord. Les habitants sont sympathiques et débonnaires, l’ambiance de la cité plutôt bon enfant. Le moment culminant de l’année est la fameuse Fête des Louches, date à laquelle des milliers d’habitants se réunissent pour une grande foire de trois jours au terme duquel des centaines de louches sont balancées sur la poire de la foule en dessous du beffroi. Comines est réputée pour avoir les meilleurs apothicaires de toute la région.

    Il y a une autre équipe célèbre à Comines : les Costauds de Comines, une équipe d’ogres qui ont participé à la catastrophe qu’aura été le Dungeon Bowl 2010, puis la tentative de Dungeon Cup qui n’a finalement pas vu le jour. Ce sont pourtant eux l’équipe officielle, soutenue par la municipalité depuis plusieurs années… mais c’est une autre histoire.

    L’histoire qui nous intéresse commence dans le plus grand mystère… car sous la terre, un peuple méconnu et inquiétant, les hommes-rats, les skavens, rôdent. Ils se cachent dans l’ombre, espionnent les gens du dessus et vivent à leurs crochets, souvent à leur insu. A Comines, des centaines de kilos de fromage disparaissent chaque année, et jusqu’à peu de temps personne ne pouvait dire pourquoi ; on trouvait toutes sortes d’explications plus ou moins rationnelles, jusqu’à ce que la vérité éclate au grand jour.

    La petite colonie skaven qui habitait à Comines avait trouvé son équilibre. Personne ne les avait repérés en ville et ils avaient un peu coupé les ponts avec d’autres communautés skaven. Ils vivaient donc dans le secret et un calme relatif. Ils adoraient les fromages locaux, et avaient trouvé toutes sortes de combines pour les chaparder. Mais il y a une chose qu’ils aimaient bien plus que le fromage : le Blood Bowl !
    Les habitants de Comines étaient bien loin d’imaginer que, sous leurs pieds, se trouvaient un vivier de fans absolus des Costauds de Comines. Les rats avaient creusé un système de tunnels sous le stade avec un mécanisme complexe de miroirs pour pouvoir retransmettre, tant bien que mal, des images à une foule de skavens surexcités. Certains même resquillaient pour aller voir les matchs en vrai, du haut d’un arbre, voire même au milieu de la foule pour les plus téméraires. Les conversations des rats ne portaient que sur la dernière victoire des ogres, ou des pronostics sur la suite de la saison.

    Et les enfants skavens jouaient tous au Blood Bowl à l’école, pendant que les adultes regardaient les retransmissions du stade, une bière dans une main, un fromage dans l’autre. Au fil du temps, plusieurs joueurs ont eu envie de passer vraiment du temps à s’entraîner, et là, un problème de locaux s’est posé : pratiquer ce sport dans les tunnels, ce n’est pas l’idéal, même si ça forme à l’esquive.
    Une équipe de rats motivés se sont réunis autour de celui qui allait devenir le coach Gris-gris. Il y avait Fleuron de Bruges, Mimolette, Gris de Lille, Vieux Lille, Boulette d’Avesnes et Maroilles. Ils ont discuté, et quelques semaines après, ils ont présenté leur projet à la collectivité : ils allaient construire un stade, le leur, aux normes officielles, peut-être un peu bas de plafond mais c’est tout, et ça leur permettrait de jouer entre eux de vrais matchs de Blood Bowl.
    La colonie était enthousiaste. Ils ont décidé de creuser le stade en dessous de la place du marché, ça paraissait un bon endroit. Tous se sont mis au travail sans attendre, et un mois après le début du chantier, le stade était prêt. Il n’était pas parfait, mais il avait la bonne taille, il était relativement plat, y avait de la place pour le public, nombreux. Deux équipes réunissant les joueurs les plus prometteurs se faisaient face. Tous les rats étaient émus quand le premier coup de sifflet a retenti et que leur premier vrai match a commencé.

    Et puis, il y a eu un problème. Mimolette, au poste de coureur d’égout, était en train de mener une attaque fulgurante en tentant de passer entre les jambes de Vieux Lille, le rat-ogre, avec une technique pas très académique, mais efficace. Le public était en haleine. Faisant volte-face, le rat-ogre, en essayant de le rattraper, s’est pris les pieds dans un autre joueur qui était sur le chemin (l’histoire a oublié son nom… Camembert peut-être…) et est allé s’écraser contre un pilier qui soutenait la voûte qui formait le plafond qui était juste au dessus du marché au bestiaux qui justement se tenait là-haut à ce moment-là.
    Tout le monde a serré les dents, ne voyant que trop bien ce qui allait se passer, et là, ça a été l’apocalypse. La moitié de la place du marché s’est effondrée, ravageant le terrain de Blood Bowl des rats. Il y a eu des centaines de morts dans le public skaven et même chez les joueurs (Vieux Lille a d’ailleurs été blessé sur ce match, il ne rejoindra l’équipe que quelques mois plus tard), des animaux couraient en tous sens, les gens hurlaient… et Mimolette a marqué le touchdown.

    Les gens du dessus et ceux d’en bas se sont regardés un moment en chiens de faïence… et puis le public, toutes races confondues, s’est mis à applaudir frénétiquement. Ils savaient reconnaître une belle action quand ils en voyaient une.
    Le match n’était pas fini. Un arrangement a vite été trouvé : les rats finissaient leur match dans le stade des ogres, mais à condition que l’entrée soit gratuite pour tous les gens de Comines, et la totalité de la cité s’est retrouvée à applaudir le jeu des rats, qui n’en croyaient pas leurs oreilles.

    Justement un appel à candidature avait été envoyé peu de temps avant pour le Championnat de France : « Venez montrer au monde entier que c’est votre ville qu’est la plus forte au Blood Bowl » disait le tract. Ça avait titillé l’orgueil des Cominois, mais l’équipe des Costauds ne pouvait participer, embourbée qu’elle était dans le Dungeon Bowl, et puis l’équipe B des Costauds n’était constituée que de snotlings, c'était pas sérieux.
    Les rats tombaient à pic, c'est le cas de le dire : c’est ainsi que les nouvellement créés Tiots Rats Cominois ont fait la route pour participer à ce prestigieux championnat, une horde de supporters à leurs basques.




    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

      La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû - 23:28