Championnat de France de Blood-Bowl

INFO: Merci d'aller dans : profil/préférence et de cocher "oui" sur "autoriser les HTLM"

C’est quand qu’on joue ?



Derniers sujets

» Election capitaine + formation équipe
Hier à 22:15 par Idraniel

» Match de classement Saison XII 9 à 12
Hier à 20:02 par Ægir

» Match de classement Saison XII 5 à 8
Sam 21 Oct - 23:41 par Old Nick

» Seconde édition!
Mar 17 Oct - 13:51 par Don Quigeek

» Inscriptions S3 In Game
Lun 16 Oct - 23:26 par Reyold


    Résumés de matchs - Saison 4

    Partagez
    avatar
    Gris-gris
    Admin

    Messages : 507
    Date d'inscription : 18/01/2011
    Age : 38
    Localisation : Sainte-Marie-Cappel (Cassel, Nord)

    Résumés de matchs - Saison 4

    Message  Gris-gris le Sam 16 Fév - 14:32

    J1 - vs Arcachon Dragons

    Bon, bien sûr, quand le coach nous a annoncé que le premier match de la saison serait contre les Arcachon Dragons, on a encore cru à un canular… Mais il avait l’air sérieux… Les vainqueurs de la saison dernière, les massacreurs de Mimolette et d’innombrables rats parmi nos rangs, ceux qui ont virevolté avec grâce et brutalité au-dessus de la première division pendant toute la saison dernière, coiffant même au poteau les apparemment indétrônables Fossoyeurs d’Alençon…
    Alors que nous, la saison dernière, ça a été la chute de tuiles, on a pris cher comme pas permis. Une rubrique nécrologique longue comme le bras (jetez un coup d’œil sur le bilan de la Saison 3 pour la remise des prix, vous ne serez pas déçus. Et encore, ça ne prend pas en compte les rats trop amochés pour pouvoir continuer leur carrière…), un maintien difficile en milieu de tableau à la force du poignet malgré l’équipe qui s’amenuisait et les finances au fond du trou, des matchs sauvés de justesse par la légende Gris de Lille, la fin de carrière tragique de ce même Gris de Lille déglingué par le coup de trop de la part des Bouchers de Sarlat pendant le dernier match de la saison…
    Et puis il y a eu l’intersaison, et la brillante idée de donner un peu d’expérience aux petits jeunots qui formaient la plus grande partie de l’équipe. Alors les petits nouveaux ont un peu compris les grandes lignes du jeu, mais ça a sonné le glas des dernières stars restantes chez les Cominois : Crayeux de Roncq, et même Fleuron de Bruges, tué lors d’un match « amical » contre le Perpignan-Blood-Bowl-Club !
    Alors on démarre la saison avec une équipe un peu de bric et de broc : Emmental et Carré du Vinage, qui malgré leurs modestes positions de Trois Quart, sont aujourd’hui les vétérans des Tiots Rats. Et quelques espoirs chez les coureurs d’égouts : Gruyère, le rapide, qui regarde des vidéos de Gris de Lille tous les soirs avant de s’endormir, et Cœur de Pommeau, un petit agile qui a repris la place de Fleuron de Bruges pour assurer les passes, en attendant qu’on ait assez de thune pour se repayer un lanceur.
    Comme souvent quand on est dans la mouise, on a demandé à des copains de venir nous soutenir. Y avait une paire de joueurs amateurs : l’épicier du coin, le flic préposé aux contraventions et puis l’agent d’entretien de la ville de Comines, on avait aussi ramené un magicien, enfin ce qu’on avait trouvé : en fait c’est le vieux monsieur qui sort des souris des chapeaux pour les gamins de l’école. Et puis l’association des parents d’élèves a organisé une vente de petits pains au chocolat pour qu’on puisse se payer les services de Morg n’ Thorg. Et ça, ça a fait son petit effet, croyez-moi.
    En face ? Les désormais tristement célèbres furies Dresseuse d’Alf et Dompteuse de Nick, l’assassin bodybuildé aux deux couteaux Malkaroth, et un quasi sans faute de blodgeurs. Un entraînement sans faille. Une vraie équipe de pros, quoi…
    Il y a eu une tentative de fugue de la part de pas mal de joueurs la veille du match. Et puis y a un petit malin qui a réussi à enfermer les Dragons dans leurs vestiaires avant que le match commence, mais ça n’a rien fait de mieux que d’énerver encore un peu plus les elfes noirs. On était à domicile, le soleil brillait anormalement fort, on suait tous à grosses gouttes, les elfes nous toisaient d’un air narquois, tout le monde était en place. Le match pouvait commencer.

    Et ça a pas mis longtemps pour partir en sucette… C’était nous qui avions l’engagement, mais comme on avait le soleil dans l’œil, les elfes sont partis en trombe et se sont postés à la réception du ballon, dans notre camp, en sautant élégamment par-dessus nos lignes avant même qu’on ait pu bouger ! On a riposté comme on a pu, mais on était déjà débordés. Carré du Vinage a tout de même réussi à mettre Dompteuse de Nick sur le banc des ko, et un léger frisson d’excitation nous a parcouru l’échine… en tout cas jusqu’à ce que Dresseuse d’Alf réplique en crevant un œil à Pavé de l’Helpe. Et on n’a pas demandé aux deux apos d’intervenir, parce qu’on s’est dit qu’on n’avait pas fini de voir défiler les blessés…
    Il y avait des elfes partout, des rats aussi, complètement désorganisés, et on se sentait quand même gravement en danger, où qu’on soit sur le terrain. Cœur de Pommeau a tenté une petite échappée avec le ballon sur notre bord gauche, mais s’est vite fait rattraper et plaquer au sol par Dresseuse. La balle est partie dans le public, et Geddar l’a ramassée. Morg n’ Thorg s’est jeté sur lui pour lui expliquer la vie, mais l’elfe a esquivé ses coups par deux fois, et alors qu’on s’était mis à trois autour de lui, Ithriorn a dégagé son coéquipier en nous poussant, et Geddar a marqué, en souplesse.

    A l’engagement suivant, ça se présentait moins mal qu’on aurait pu croire : Dompteuse n’avait toujours pas récupéré, on était à 11 skavens contre 10 elfes. Sauf qu’on avait toujours le soleil dans l’œil, et les Dragons ont remis ça. Ils ont botté la balle, ont sauté par-dessus nos joueurs et Ithriorn a récupéré le ballon au vol. Ils ont bossé à l’entraînement ces Arcachonnais, on a pas pu retenir un sifflement d’admiration. Et dans le public, les supporters des Rats étaient consternés. Et nous aussi, à vrai dire. Carré du Vinage, l’un de nos meilleurs défenseurs, a tout de même réussi à claquer l’attaquant elfe noir au sol, et on a amorcé une attaque. Mais encore une fois, Dresseuse d’Alf a répliqué en sautant sur Cœur de Pommeau, et Geddar a encore récupéré la balle quand elle lui a rebondi dessus dans la mêlée. Et on s’est repris un touchdown. Vlan.

    A notre troisième engagement de la mi-temps, les elfes ne nous ont pas sauté au-dessus pour récupérer la balle. Ça nous a presque surpris. On a fait ce qu’on a pu pour attaquer sur notre bord droit, mais on n’a pas tenu la distance : Gruyère s’est fait jeter dans le public, Malkaroth a blessé Emmental, et quand Carré du Vinage s’est fait lui aussi jeter dans la foule, peu avant le coup de sifflet de fin de mi-temps. L’apo est intervenu parce qu’on se demandait comment on pouvait s’en sortir sans Carré.

    On avait quand même l’impression de pas avoir eu un seul engagement digne de ce nom, avec ces elfes noirs qu’arrêtaient pas de nous sauter dessus dès que la balle quittait le pied de leur botteur, alors ça nous a presque surpris quand l’arbitre nous a donné le ballon pour qu’on fasse l’engagement nous-mêmes. On a fait le bilan vite fait dans notre tête : 2-0, les Dragons ont la balle, ils sont tous revenus sur le terrain, ils ont l’air sûr de leur force et détendus, et nous il va falloir défendre, et c’est pas ça qu’on a bossé à l’entraînement. On avait le moral dans les chaussettes…
    Alors quand Dresseuse a commencé la mi-temps en blessant à nouveau Carré du Vinage, un frémissement de consternation a parcouru toute l’équipe. Surtout que Carré a refusé les soins de l’infirmière en couinant qu’il ne voulait plus revenir sur le terrain et qu’il avait assez morflé pour aujourd’hui.
    Les Dragons ont mis en place leur attaque, Norbean s’est placé dans une cage d’Arcachonnais qui aurait été parfaite si on n’avait pas un petit coup fourré dans notre manche… Dès qu’on a entrevu une possibilité de s’y faufiler, on a fait un petit clin d’œil au vieux rat avec un chapeau pointu dans la foule, le ciel s’est embrasé et un éclair s’est abattu… nulle part. On a su après que le vieux chêne sur la place à côté du stade avait été réduit en cendres, mais Norbean s’est à peine retourné au bruit de la déflagration. Et nous, on n’avait plus rien dans la manche, une sérieuse envie de bouffer le magicien de l’école et une grosse boule dans la gorge… Norbean a passé à Ithriorn, qui s’est posté en bordure de terrain, pas loin de notre ligne de touchdown, tandis que les autres elfes retroussaient leurs manches en nous regardant d’un œil mauvais.
    Et là ! Cœur de Pommeau s’est relevé comme un diable, s’est rué au milieu des Arcachonnais et a jeté Ithriorn dans le public. La balle a été renvoyée par le public au centre du terrain, et puis Ecume de Wimereux s’en est saisi et l’a passée à Saint-Paulin qui a marqué. Tout ça en l’espace de quelques secondes !

    Sur l’engagement suivant, on avait la foi ! On a pris modèle sur les Arcachonnais, et à peine la balle commençait à voler dans le ciel que les Rats avaient envahi le terrain adverse ! Cœur de Pommeau a même réussi à récupérer la balle au vol !! Et là, honnêtement, ça a été le chantier. Norbean a récupéré la balle, puis a tenté de la lancer en catastrophe à Mathfir quand Cœur de Pommeau l’a réattaqué. Cœur a tenté le ramassage, mais c’est l’épicier de chez nous, Wyunch, qui a fini par se retrouver porteur du ballon. Il l’a pas eu longtemps dans les pattes, et c’est finalement Norbean qui est sorti de la mêlée et a su mettre le cuir en sécurité.
    On a bien tenté de faire des actions d’éclat pour le rattraper, menés par Cœur de Pommeau et Saint-Paulin mais ça a rien donné. Y a même Cœur de Pommeau qui a fini par se faire mal à force de faire le mariole. Rien de trop grave heureusement…
    Et pour finir, Dresseuse d’Alf a transmis la balle à Geddar, pour marquer le dernier touchdown de la rencontre.

    Quand on a fait le bilan, dans les vestiaires, on s’est dit que, bon, d’accord, 3-1 c’est quand même pas hyper glorieux sur le papier. Mais quand même, y avait plusieurs points positifs :
    1- On était vivants.
    2- On a quand même marqué un touchdown.
    3- L’air de rien, même si on y croyait pas nous même quand c’est arrivé, il y a eu un moment du match où on a senti que les Arcachonnais étaient inquiets sur l’issue du match (si si !).
    4- On était vivants.
    5- Les Arcachon Dragons, c’est quand même eux qui ont gagné la dernière saison. Alors mathématiquement, si on perd contre eux, on pourra peut-être gagner contre d’autres.
    6- On était vivants.
    7- On a commencé à roder une nouvelle stratégie avec les nouveaux arrivants, et avec un peu de pratique, on pourrait peut-être devenir une vraie équipe professionnelle.
    8- Et puis on était vivants.

    On était presque contents de nous. Et puis un imbécile a dit qu’on pourrait tester nos nouvelles techniques contre les Boucs Carcassonnais, à domicile, pendant notre prochaine rencontre. Il y a eu un grand silence. Et puis on est rentrés chez nous, l’oreille pendante et la queue basse.


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    avatar
    Gris-gris
    Admin

    Messages : 507
    Date d'inscription : 18/01/2011
    Age : 38
    Localisation : Sainte-Marie-Cappel (Cassel, Nord)

    Re: Résumés de matchs - Saison 4

    Message  Gris-gris le Sam 16 Fév - 22:10

    J2 – vs Boucs Carcassonnais

    Les Boucs, on les connaît depuis un moment, et on a vu leur équipe devenir de plus en plus balèze au fil du temps. Aujourd’hui, c’est vraiment du lourd, et on abordait le match avec pas mal d’inquiétude, surtout avec la bande de blancs-becs, la fleur au fusil, qu’on se traîne. Alors bien sûr, y a des mauvaises langues qui disent qu’ils s’y reprennent à trois fois avant d’attraper un ballon, que c’est les rois de la culbute dès qu’ils essaient de courir, que leurs guerriers du chaos sont fichus de se donner un coup dans l’œil tout seuls en essayant de frapper un gobelin et que la poisse les poursuit où qu’ils aillent. Mais nous on sait très bien que les Boucs, c’est avant tout une grosse bande de brutes efficaces qui savent mettre la pression et où frapper pour que ça fasse mal. Et comme pour nous, ça fait mal à peu près partout, on avait de quoi être nerveux.
    En plus des deux infirmières et de notre serveuse de bière fétiche, on a mis en place une cellule psychologique d’urgence pour essayer de convaincre les joueurs de venir au match. Ça a plutôt bien marché au final, sauf pour Pavé de l’Helpe qui avait un mot de sa mère et était resté chez lui.
    On avait aussi emmené une bande de skavens pas de chez nous, qui étaient montés dans notre combi Volkswagen en quête de gloire et de souris faciles. Ils avaient des noms bizarres : Titrop Rapide, Tricut, Obscitzh (la palme !) et Morphader le Pointu. Le magicien de l’école primaire nous a assuré qu’il avait révisé ses sorts et qu’il ferait mieux qu’au dernier match, alors on l’a pris avec nous. Et cette fois-ci encore, Morg n’ Thorg est venu. C’est lui qui conduisait le combi.
    On a quitté Comines sous un ciel gris et bas, avec un petit crachin rafraîchissant. Quand on est arrivés à Carcassonne, il y avait un soleil éclatant et une chaleur à crever. Et on avait tous oublié nos lunettes de soleil, et on s’est dit que ça allait nous gêner pour jouer. Mais honnêtement, c’était pas la luminosité qui nous préoccupait le plus…

    Avec les copains, on s’était mis d’accord pour mettre la bande de skavens avec des noms tordus en première ligne pour l’engagement. Y en a un qui s’est fait mettre ko dès les premiers échanges de baffes, et on était bien contents de ne pas être à sa place.
    L’attaque des Carcassonnais s’est mise en place. On voyait bien qu’ils regardaient Morg n’ Thorg d’un drôle d’air. C’est qu’ils ont pas l’habitude d’avoir quelqu’un de plus gros qu’eux en face. Alors ils se sont mis en priorité sur lui, et Morg a encaissé de manière assez professionnelle. Pendant que les Boucs étaient occupés à quatre sur l’ogre, Cœur de Pommeau et Saint-Paulin se sont faufilés pour chercher des noises au porteur du ballon, Tranchtigor qui, depuis le fond de terrain, regardait ses copains nous mettre des beignes.
    Les Boucs se sont répartis pour protéger leur porteur de balle et pour continuer à nous coller des gnons. A un moment on a entendu un gros crac, c’était le dos de Tricut. On continuait à essayer de mettre la pression sur Tranchtigor, mais le coureur Saint-Paulin s’est pris les pattes dans ses genoux en tentant une esquive. Les hommes-bêtes en ont profité pour faire un peu de ménage, et leur porteur de balle s’est mis en sécurité au milieu de ses coéquipiers.
    Voyant qu’on avait plus aucune chance d’arrêter leur charge, on s’est tous mis en mode survie. Y en a plusieurs qui ont attendu la fin de la mi-temps allongés en sifflotant, Gruyère a couru au loin dans la moitié de terrain de Carcassonne, et les quelques-uns qu’ont frappé, c’était surtout pour préserver les copains des coups de boules de l’équipe d’en face. Y a quand même Belval, le rat costaud de chez nous, qui a réussi à blesser le guerrier du chaos Lord Orange. L’apothicaire de Carcassonne l’a remis sur pied pour qu’il puisse continuer le match, mais on voyait bien que Belval était pas peu fier.
    Les Boucs ont marqué tranquillement peu avant la fin de la mi-temps. Mais il restait un tout petit peu de temps, et l’arbitre a décidé de nous laisser un engagement avant de siffler la fin de la période.

    Alors les deux équipes se sont remises en place : les Carcassonnais en défense serrée, et les Rats comme à l’entraînement. On a fait la configuration n°2 : celle où c’est Gruyère qui réceptionne la balle, et où il la passe à Cœur de Pommeau, moins rapide, mais plus agile. Et puis les Boucs nous ont simplifié la tâche : ils ont botté le ballon hors du terrain, et notre coureur a eu la balle directement.
    Là, on a fait une série de mouvements compliqués sur un homme-bête qui s’est fait secouer dans tous les sens, ce qui a fait gagner quelques précieux mètres à Cœur de Pommeau. Et d’un coup, il est parti comme une flèche, est passé à gauche de Lord Fraise, et s’est jeté dans la zone de touchdown adverse, écrasant la balle au sol au moment où le coup de sifflet de l’arbitre retentissait. Ça a rappelé aux anciens les grands moments avec Gris de Lille, les vieux Emmental et Carré du Vinage ont écrasé une petite larme, et les quelques supporters de chez nous qui avaient fait le déplacement se sont levés en chantant « Ah min p’tit quinquin min p’tit pouchin min gros rojin… » Vous savez, un de ces moments magiques que seul permet le sport !

    A l’engagement suivant, on a bien senti que les Boucs étaient gonflés à bloc. Le ballon était à peine en l’air qu’ils se déplaçaient déjà vers nous : un gros bloc inébranlable de bêtes poilues, avec Wendigo le minotaure en tête, naseaux fumants, alors que les deux tacleurs Py’mulgors et Lon’fagors restaient à l’affût du moindre débordement en arrière.
    On a amorcé une attaque timide par le flanc droit, mais on s’en est vite pris plein le museau, et Flamay est sorti du terrain, direction l’hosto. Comme on s’est dit qu’on allait pas tenir longtemps comme ça, on a misé sur notre rapidité : Cœur de Pommeau a transmis à Gruyère, qui a couru aussi vite que ses petites pattes lui permettaient, pendant qu’Emmental faisait bouclier de son corps contre Py’mulgors. Le bouc a bien tenté d’intercepter le petit coureur d’égout, mais Emmental a fini par l’écarter du chemin de Gruyère, qui a marqué le deuxième touchdown du match.

    De rage, les Boucs ont tué l’arbitre.
    La consigne, pour nous, c’était de tenir le coup pendant tout le reste du match. On aime pas trop cette consigne-là, en général, ça finit avec des morts.
    On a serré les fesses. Le premier à sortir du terrain, ça a été Saint-Paulin, assommé par le taureau Wendigo. Puis Py’mulgors a dessoudé Cœur de Pommeau. Mais au moment où l’infirmière est venue le chercher pour le mettre sur le banc, il a refusé, a seulement pris une petite bouteille d’eau, et est resté sur le terrain courageusement, bien qu’il soit sérieusement sonné.
    Pendant ce temps-là, les Carcassonnais faisaient ce qu’ils font de mieux : ils bastonnaient, mettaient la pression, frappaient, étripaient. Obscitzh s’est fait blesser, ça a étonné personne, ça devait arriver à un moment ou à un autre. Mais tout le monde est resté frappé de stupeur quand le minotaure Wendigo a envoyé Morg n’ Thorg à l’infirmerie !
    Alors que le touchdown nous semblait inévitable, le magicien de l’école a envoyé un éclair. Honnêtement, on a tous eu peur de se le prendre sur la poire, on a aussi imaginé qu’on allait se faire engueuler si on déclenchait un feu de forêt dans la région, mais quand on a ouvert les yeux, c’est bien Tranchtigor, le porteur de balle, qui était au sol. Cœur de Pommeau s’est alors relevé, s’est faufilé, et a essayé de sauver notre situation pas fameuse en envoyant la balle à Gruyère, mais comme il était en contrejour, avec le soleil dans la figure, la balle lui a échappé des mains.
    Les Boucs ont continué à éviscérer gaiement, et ils ont tué le mercenaire Titrop Rapide. Puis Lamulgor a fait une faute sur Cœur de Pommeau. Et contre toute attente, l’arbitre a sifflé… C’est là qu’on s’est rendu compte qu’il était un zombie fraîchement recousu, passablement vexé de s’être fait déglinguer par les Carcassonnais.
    Tranchtigor a ramassé la balle à nouveau. La situation était critique, mais notre trois-quart Chimay à la Bière a été pris d’un accès de témérité et a assuré le spectacle en donnant un coup de boule magistral au porteur de balle de Carcassonne, ce qui a laissé les deux joueurs à terre un peu amochés, mais l’homme-bête suffisamment pour qu’il sorte sur une civière. Les autres Boucs se sont retrouvés un peu désemparés à être forcés de jouer le ballon, et quand Mille Sabots a essayé, le cuir lui a glissé des pattes. C’est à ce moment que Cœur de Pommeau s’est encore relevé, a chipé le ballon au nez et à la barbe des hommes-bêtes et s’est mis autant en sécurité qu’il pouvait, vaguement protégé par Morphader le Pointu.
    On avait les yeux rivés sur le chrono. Les Boucs ont tout de même réussi à jeter Cœur à terre, mais quand Mille Sabots a réussi à récupérer la balle, tombée aux pieds de Morphader, le temps leur manquait et il fallait encore passer de l’autre côté du rat. L’homme-bête a tenté de passer en force en intimidation, mais n’a réussi qu’à se casser la figure, et au passage à s’estropier la deuxième cheville (la première était déjà mal en point…). Et le match s’est terminé comme ça.

    Au moment de faire les comptes, à notre grande surprise, on a réalisé qu’aucun de chez nous n’était vraiment abîmé. Par contre, les Boucs Carcassonnais ont trois joueurs qui ne pourront pas jouer le prochain match, dont un qui court désormais aussi vite qu’un nain asthmatique. On a pas pu s’empêcher, on s’est sentis puissants. Et puis en réfléchissant, on s’est dit que c’est peut-être pas qu’une légende, la poisse des Boucs Carcassonnais.
    On a regardé le calendrier, et les prochains qu’on doit affronter c’est les Châteauroux Star Guild, les lézards de Necrofab. On les connaît pas bien ceux-là, mais il paraît qu’on les a pas vus depuis le début du championnat (ce serait encore un coup des Arcachon Dragons que ça m’étonnerait pas…).
    Sinon, les prochains sur la liste, c’est les Poitevins du Nord. On n’a pas que des bons souvenirs de ceux-là. A vrai dire on les a jamais battus : en deux rencontres un nul et une défaite. Mais ça, c’était en Saison 3, c’est de l’histoire ancienne et maintenant les choses sont différentes ! On est remontés dans le classement, et on est remontés tout court ! A présent qu’on a battu des chaotiques bourrés de testostérone, c’est pas des petits Nordiques qui vont nous inquiéter ! On va leur montrer de quoi on est capables. Pas vrai les gars ?
    Heu, vous êtes là, les gars ?...


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    avatar
    Gris-gris
    Admin

    Messages : 507
    Date d'inscription : 18/01/2011
    Age : 38
    Localisation : Sainte-Marie-Cappel (Cassel, Nord)

    Re: Résumés de matchs - Saison 4

    Message  Gris-gris le Mer 31 Juil - 13:47

    J14 vs Sarlat Digging Team

    Les Tiots Rats, on avait bien prévenu qu'on avait pas les foies avant de jouer ce match contre les nabots d'Elleas. Non, non, non... D'ailleurs on avait engagé Casse-Crâne, histoire de bien montrer qu'on avait pas peur. On était tous derrière, et là, on était complètement rassurés.

    Une première mi-temps assez classique. Les nains ont l'engagement, Casse-Crâne fait n'importe quoi et passe son temps à se ramasser contre les nains, on se fait laminer, on répond comme on peut. On réussit tout de même à blesser un bloqueur. Au bout d'un moment on se rend à l'évidence et on voit la Digging Team se balader jusqu'au touchdown.

    Une petite tentative de one-turn à la fin de la mi-temps, mais faut croire qu'Edam a pas encore la classe de Fleuron de Bruges : il rate sa passe à Gruyère et l'arbitre siffle la fin de la période alors qu'on est encore en train de se dire "merde merde merde...".

    On se reprend en deuxième. Ça commence par un petit touchdown éclair de Gruyère.
    Quand les nains tentent une percée rapide à travers nos lignes dézinguées, un éclair tombe du ciel et prend le coach Elleas par surprise ! Coeur de Pommeau ramasse et passe, Gruyère fait un ball control de sagouin en courant à droite et à gauche, le 2-1 paraît assuré. Sauf que devant la pression des Sarladais, on finit par se dire qu'il est temps de poser le ballon par terre.

    Il reste peu de temps de jeu, mais les nains passent en force... et pas qu'en force ! Le coureur Algrimm saute par dessus la grosse queue à pointes de Vieux Bruges pour aller planter le ballon derrière notre ligne de touchdown à la dernière seconde.
    Un peu notre technique en fait... mais à la naine, au ralenti...


    On a pas démérité, le nul face au haut du tableau, c'est pas non plus minable, mais on était pas fiers quand même.
    Nous voilà 5ème de cette saison, entre les Boucs Carcassonnais et Saint-Ju Planète Terreur, qui ont quand même de sacrés coaches, alors on a pas honte, mais on est tout de même pas complètement satisfaits de notre performance.

    Félicitations à Elleas, qui se retrouve peut-être second, sauf que si les Dragons font un faux pas contre les 3 Cirques de Gascinho il est en bonne position de remporter le championnat. Pas mal pour des nains ! Bon, en même temps, moi, le brunch, je le connais, et c'est pas le genre à faire un faux pas. Y a quand même Dompteuse de Nick et Dresseuse d'Alf dans son équipe... brrrrr...


    Par contre on a deux bonnes nouvelles.

    La première, c'est que les Rats se sont reformés. Il nous aura fallu un bon moment pour nous remettre de la saison 3 qui nous a laissés exsangues, mais maintenant, même si on a eu notre lot de morts violentes, on se retrouve avec une équipe un peu digne de ce nom.
    Il y a Edam le lanceur qui est très prometteur, un duo de choc de coureurs d'égout Gruyère / Coeur de Pommeau qui rappelle les anciens Gris de Lille et Mimolette. Y a Belval qui a fait de la muscu et qui est le garant de notre... euh... force de frappe ? Arrêtez de vous marrer les gars, j'essaie d'être sérieux... On a finalement opté pour le retour d'un rat-ogre dans l'équipe, Vieux Bruges, après deux saisons sans. On a décidé ça suite à une grève des joueurs qui en avaient marre de se faire taper dessus. Maintenant d'avoir une grosse bête avec le même maillot que nous, ça rassure. Bon pour l'instant il a pas fait grand chose d'autre que de montrer les dents et de ramasser des pâquerettes, mais il est gros, c'est déjà ça.
    Alors maintenant, on est crédible ! Si, si, si ! Les autres coaches tremblent devant nous ! Enfin, quelques-uns...

    La seconde, c'est qu'on a pas dit notre dernier mot. On sait pas ce qu'il en sera de la saison prochaine, si on va se faire rétrograder dans une autre division ou si on rejouera chez les pros, on sait pas quelles équipes se retrouveront face à nous (et on espère qu'il y aura beaucoup de halflings et de gobs), mais une chose est sûre, les fans peuvent compter sur nous !


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Contenu sponsorisé

    Re: Résumés de matchs - Saison 4

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 0:51