Championnat de France de Blood-Bowl

INFO: Merci d'aller dans : profil/préférence et de cocher "oui" sur "autoriser les HTLM"

C’est quand qu’on joue ?



Derniers sujets

» J2 Saigneurs VS Maroufleurs
Aujourd'hui à 14:46 par Idraniel

» Tractations J4
Aujourd'hui à 14:43 par Idraniel

» Prolong Anto/Euripe
Aujourd'hui à 8:27 par Euripe

» Le réveil de la bête
Hier à 22:45 par Euripe

» Inscriptions S3
Hier à 21:25 par Julucky


    Journal de Frère Tuck D1 Saison 5, jour 1

    Partagez
    avatar
    Biff le borgne

    Messages : 406
    Date d'inscription : 25/03/2012
    Age : 38
    Localisation : saint pierre du mont

    Journal de Frère Tuck D1 Saison 5, jour 1

    Message  Biff le borgne le Lun 7 Oct - 23:25

    Journal de Frère Tuck : saison 5 d1 le baptême du feu
    On se voyait déjà, en haut de l’affiche, en deux fois plus grand que n’importe qui notre nom s’étalait…Puis on a vu les chèvres arrivés, velus, cornus, griffus et là on s’est mis à prier, puis à zieuter aussi les gradins histoire de voir ces fameuses sorcières qui dansaient en tenue d’Eve durant leur match. Il ne faut pas manquer de s’instruire.
    Le coach nous a alors pris entre quatre yeux « Bon les petio’ maintenant on est chez les grands. Vos petits matchs de cambrousse c’est fini, les supporters ont fait le déplacement et ils attendent un match de d1 donc je veux du sang, des passes et des touchdowns. Compris ???!!! »
    « Coach oui coach ! » a t on répondu tous en cœur et sur ceux on s’est fait passer un tonneau de Grand Mont histoire de se motiver un brin.
    « Bon les Boucs c’est des vieux de la vielle, ils ont des matchs au compteur et la D1 ils connaissent. C’est des pros, ils lâcheront rien, leur coach est connu pour ça, il a même reçu un prix. Alors vous attendez pas à avoir de cadeaux. Première chose à savoir, c’est des brutes. Ils frappent fort et ils font mal, si on s’en sort qu’avec de simples blessures, estimez-vous heureux. Ils ont été élus l’équipe la plus violente de la dernière saison. Deuxième chose : c’est des brutes…Des questions ? »
    Frère Lulu a alors voulu détendre l’atmosphère en racontant l’histoire de militaire seul dans le désert avec une chèvre mais Frère Biff n’avait pas d’humour ce soir-là. Du coup Frère Lulu s’est retrouvé en première ligne pour le coup d’envoi et il a moins fait le malin.
    « Bon pour vous aider j’ai convaincu le diocèse de casser la tirelire et on a engagé un pote de promo pour le match ». Quand on a vu Griff Oberwald arrivé on est resté paralysé comme si le Christ était apparu. Avec le célèbre Perpignan c’est une de nos plus grandes idoles. Du coup on s’est empêché de lui servir un coup à boire, puis deux, puis le coach nous a arrêtés indiquant qu’il fallait y aller.
    Coup de sifflet de l’arbitre, on gagne le toss, et on se positionne. Le coach nous fait un signe de main, et on décide d’appliquer la dernière tactique mis au point à l’entraînement. Engagement, la balle part haut dans le ciel mais Frère Leffe fait une magnifique réception, il passe à frère Weiser qui s’engouffre dans l’aile gauche soutenu par moi-même, Griff et Frère Jacques. Sur la LOS les copains commencent à aligner les Boucs qui visiblement n’ont mis que leurs bizuts en première ligne. Leur deuxième ligne commencent à s’élancer mais ils ne semblent pas très motivés, du coup on se dépêche de marquer. En 2 tours on ouvre le score et on n’en revient pas. C’est louche.
    Les boucs reçoivent maintenant et je vois l’un d’entre eux sourire, mauvais signe…
    Je tente d’avertir mes camarades mais Frère Lulu vient déjà d’être envoyé à l’hosto. Griff, notre idole, s’élance mais visiblement il n’a pas l’habitude de boire et se met ko tout seul. La suite est une avalanche de coups. Que dire sinon que nous avons fait ce qu’on pouvait mais impossible d’arrêter la marée chaotique. Leur force de frappe est sans égale. Ils marqueront en toute fin.
    La deuxième mi temps n’est que souffrance, blessures en cascade avec un Griff qui part dès le deuxième tour sur une civière. Comme quoi les légendes ne sont que des légendes…Frère Guiness frôle de peu la mort et Frère Heine ne jouera pas le prochain match. Mais on ne lâche rien, on se relève, on harcèle. Frère Frère « Relou » Despe, malgré sa frêle carrure fait encore un grand match, faisant tourner bourrique les chèvres en virevoltant autour du porteur mais sans pour autant arriver à lui faire lâcher le cuir. Ce dernier ira ensuite camper devant l’en but, entouré de sa garde rapprochée pendant 4 tours, laissant ces comparses nous étalés les uns après les autres. » Pourquoi ne marque t il pas ? » Me disais-je. On essaye de mettre la pression mais rien, il attendra le dernier tour pour marquer.
    Déconfit, penaud, on attend le sermon du coach mais celui-ci sourit. « Je vous dis pas félicitations car pour cela il aurait fallu gagner, mais sacré nom vous l’avez eu votre baptême du feu. Nous seulement vous ne m’avez pas fait honte en marquant contre une équipe beaucoup plus expérimenté que vous mais en plus vous leur avez fait suffisamment peur pour les pousser à jouer la montre. Ils n’étaient pas sûrs de pouvoir contrer votre attaque et ça ça prouve que vous avez votre place en D1. Allez les gars, tournée générale !! »
    avatar
    Marteau-Pilon

    Messages : 270
    Date d'inscription : 30/03/2012
    Age : 39
    Localisation : Angoulême

    Re: Journal de Frère Tuck D1 Saison 5, jour 1

    Message  Marteau-Pilon le Mer 9 Oct - 22:27

    Bravo biif, j'adore les petits résumé bien subjectif et bien roleplaying ! çà fait d'autant plaisir qu'il faut un peu de temps pour le faire...comme quoi y'a pas que les gentils organisateurs ( dont je suis pas ici Smile ) pour animer nos forums  
       On remerciera jamais assez tous les passionnés de blood pour le temps qu'ils investissent

      La date/heure actuelle est Mar 12 Déc - 15:15