Championnat de France de Blood-Bowl

INFO: Merci d'aller dans : profil/préférence et de cocher "oui" sur "autoriser les HTLM"

C’est quand qu’on joue ?



Derniers sujets

» J2 Saigneurs VS Maroufleurs
Aujourd'hui à 14:46 par Idraniel

» Tractations J4
Aujourd'hui à 14:43 par Idraniel

» Prolong Anto/Euripe
Aujourd'hui à 8:27 par Euripe

» Le réveil de la bête
Hier à 22:45 par Euripe

» Inscriptions S3
Hier à 21:25 par Julucky


    Une éclaircie dans le ciel sombre de la contrée de Catal...

    Partagez
    avatar
    bubudu66

    Messages : 82
    Date d'inscription : 01/05/2015
    Age : 47
    Localisation : perpignan

    Une éclaircie dans le ciel sombre de la contrée de Catal...

    Message  bubudu66 le Lun 4 Mai - 19:42

    Il y avait longtemps que les habitants de la contrée de Catal, n'avaient vu le soleil...
    Ils vivaient dans la pénombre et le désarroi, s'étant habitués à la famine et au malheur, ils en étaient arrivés à craindre plus que la mort, la survie elle-même..

          

    Le grand mage Fourbius, lui-même revenu des limbes, tentait avec bravoure, courage et entêtement de redorer le ciel de ce peuple désoeuvré. Mais voilà, tout son honneur, sa magie et son infatigable dévouement ne suffisaient au soleil à transpercer cette masse infâme de nuages noirs, cependant son espoir durait, il savait, en lisant dans les neiges de l'éternel Canigou que le jour du renouveau arrivait.
    Il savait que bientôt il ne serait plus seul  ...

    Les jours et les mois s'enchaînaient, avec toujours et encore à l'horizon,la petite lueur que le grand mage Fourbius maintenait, pourtant l'ombre noire sévissait inéxorablement, non grandissante grâce à lui, mais néanmoins sans faiblir ...

    Le grand mage se leva un jour, le jour du nouvel hiver, il interpella le peuple du haut de la tour du Castillet et leur dit :
    -" En ce jour le plus sombre, je vous quitte, car telle est ma destinée. Mais je ne pars pas pour votre chagrin, sinon pour acquérir l'aide dont nous avons besoin de celui que nous avions cru perdu... Ma quête sera longue mais non vaine, gardez espoir ... Bientôt, je vous l'assure je ne serai plus seul pour aider le soleil à redorer notre ciel chéri ..."

    Déjà au loin le Canigou, éteint depuis des temps oubliés, commençait à gronder ...



    Le ciel grisonnant succédait à la pénombre de la nuit, Le mage se leva, plus par déduction du temps que par l'aide du jour.
    Il ne prit que le strict nécessaire : de quoi rassasier sa faim et sa soif, une bourse d'herbes à fumer, sa pipe allant de soi, et tout le courage qu'il pouvait contenir en son coeur, et celui- ci n'était pas dépourvu de place .
    Il attela lui-même son brave cheval gris, puis, sans un regard en arrière, prit les chemins sinueux qui menaient vers le Canigou .

    La route était sombre, mais le sage Fourbius savait le chemin qu'il devait suivre. Jamais auparavant, hormis l'époque où il dût combattre une horde d'orcs sauvages à lui seul, il n'était aussi sûr de son destin.
    Il devait aller au plus court et au plus simple, même si c'était le chemin le plus long.
    Déjà la grande cité Perpignan, nommée ainsi en l'honneur du seul ogre qui osa corrompre son âme pour aider les Catal'Han, n'était plus qu'un point dans l'horizon. les forêts sauvages Pradiennes commençaient à dévorer la route, et bientôt, seul la volonté et la connaissance des savoirs oubliés pouvaient l'aider à progresser dans le dédale de conifères qui s'élevait face à lui.

    Au fin fond de la forêt, un cri sourd et sauvage, un râle mêlé de pleurs et de rage, faisait tressaillir les arbres eux-mêmes ...



    à suivre ...


    Dernière édition par bubudu66 le Mar 5 Mai - 12:34, édité 5 fois


    _________________

    je tourne encore sous XP, m'en voulez pas si tout s'affiche pas chez moi ...
    avatar
    bubudu66

    Messages : 82
    Date d'inscription : 01/05/2015
    Age : 47
    Localisation : perpignan

    Re: Une éclaircie dans le ciel sombre de la contrée de Catal...

    Message  bubudu66 le Mar 5 Mai - 12:22

    Fourbius ne trembla pas. Il savait de quoi il retournait, un léger sourire éclaira son visage au moment de descendre de selle.
    "- Va mon ami, retourne en terre des plaines, Je dois continuer à pied. Au-delà de la peine que ce voyage te coûterait, tu pourrais éveiller l'animosité de celui qui se cache en ces lieux. Va, mon brave cheval, et rapporte au peuple Catal'Han la bonne nouvelle, dis leur que nous touchons au but.

    Le cheval gris circonspect se cabra, mais ne manifesta pas plus son mécontentement et s'en retourna d'où il était venu. Fourbius après s'être assuré que sa fidèle monture ne tenterait pas de le suivre malgré tout, s'enfonça dans les méandres feuillus. La densité des sapins,cèdres et autres arbres aux feuilles éternelles s'accroissait à mesure qu'il grimpait les pentes de plus en plus raides du Canigou, jusqu'à ce que plus aucun chemin ne puisse le guider.

    Il progressait néanmoins, presque à l'aveuglette, guidé par les râles de plus en plus proches qui animaient la forêt, jusqu'à ce qu'elle s'éclaircisse de nouveau à l'approche d'une clairière cachée derrière une pente adoucie par des marches que la nature avait dessinées avec le temps.



    Les râles s'étaient tus...

    Le mage contourna prudemment le dénivelé, il savait qu'il ne devait pas franchir de front cet escalier de terre s'il ne voulait pas que sa tête se sépare du reste de son corps sans qu'il n'eût le temps de réagir.
    Il se faufila entre les troncs avec l'agilité d'un elfe et arriva face aux murs en ruines d'une ancienne chaumière posés au milieu de l'étroite clairière.

    Plus un son ne dérangeait la forêt, même le vent ne voulait plus animer les feuilles persistantes. N'importe quel autre être qu'un elfe ou qu'un mage, se serait étouffé dans ce silence pesant. Mais cela tombait bien, Fourbius était un mage et, de plus, non des moindres.
    Posant un genou au sol, Il l'examina attentivement, cherchant des signes de vie ou au moins ceux d'un ancien camp de fortune...
    "- Ha, ha, mon brave ami... malgré votre prudence pour camoufler vos signes, votre odeur vous trah..."

    Une ombre immense, accompagnée d'un hurlement grave et sauvage, recouvrît la faible lueur qui transperçait timidement les cimes, Fourbius roula sur lui-même pour éviter l'énorme masse qui fendît l'air et s'écrasa au sol, il se releva d'un bond tendant son bâton vers le ciel.



    "- Allons, allons, l'ami, ne me remettez vous donc point?"
    Mais déjà l'immense corps informe fondait sur lui. d'un bond Fourbius sauta sur la branche la plus haute qu'il pût atteindre du seul sapin qui voulût bien l'abriter.
    Un bruit fracassant fît rompre le tronc et Fourbius, léger comme un snotling, retomba sur les pieds face à l'ogre géant encore étourdi par le coup de tête qu'il avait mis à l'arbre.
    "- Mon cher Perpignan ! Je n'ai jamais douté de vous trouver ici. Est-ce ainsi que vous offrez l'hospitalité à un fidèle compagnon d'infortune? Allez donc chercher de quoi nous rassasier pendant que je prépare un feu. et profitez-en pour faire un brin de toilette, même un bouc ne voudrait de vous dans son enclos !!
    - Grrgneugneugrrr ... Four... Fourb... Fourbius ??? "



    à suivre ...


    Dernière édition par bubudu66 le Mar 5 Mai - 19:26, édité 1 fois


    _________________

    je tourne encore sous XP, m'en voulez pas si tout s'affiche pas chez moi ...
    avatar
    bubudu66

    Messages : 82
    Date d'inscription : 01/05/2015
    Age : 47
    Localisation : perpignan

    Re: Une éclaircie dans le ciel sombre de la contrée de Catal...

    Message  bubudu66 le Mar 5 Mai - 18:01

    Les deux compagnons partagèrent leur repas frugal en silence à l'abri des murs lézardés. Puis Fourbius sortit sa pipe et la bourra d'herbe à fumer.
    Il n'en proposa pas à l'énorme ogre, sachant que ceci pourrait l'offusquer et il ne voulait pas rejouer les funambules sur les arbres avant de s'être reposé. Toutefois après avoir tiré une longue bouffée de sa pipe et voyant Perpignan aussi triste que songeur, il brisa le silence.

    "- Alors, mon cher ami. j'ai ouï dire beaucoup de choses sur vos aventures, avant que vous ne disparaissiez à nouveau. Les princes du pays des François m'ont dit que vous maniiez toujours aussi bien le jet de rocher, les tribunes se désertaient en un éclair après votre passage...



    - Grrgneugneugrrr ... Les princes des François ?
    -... Mais passons cela, votre art du jet de pierre nous sera utile en temps et en heure, pour le moment je voudrais vous entretenir d'un sujet plus important. Malgré la lenteur de votre cerveau, vous aurez remarqué j'en suis sûr, que les ténèbres ont envahi notre belle contrée, et après tant d'années à juste la contenir, il est temps pour moi d'enfin redonner vie au ciel de Catal, et j'ai besoin de vous pour cette tâche !
    -Grrgneugneugrr ... plus vu ciel depuis longtemps, depuis qu'il est ... parti ...
    - Et bien justement, voilà pourquoi j'ai besoin de vous, nous allons le retrouver ! Et non loin d'ici je pressens. Je gage par ailleurs que votre ermitage près de cette montagne n'est point un hasard, même si vous n'entendez rien de tout ça.
    - Retrouver Maître ... Maître Bu..."

    Perpignan ne pût finir sa phrase, l'émotion le submergea, mais, comme tout ogre digne de ce nom, il préféra se lever et piétiner quelques arbustes et petits mammifères plutôt que de montrer son désarroi. Le grand mage le laissa faire, même si ces actes le répugnaient. Il savait que les esprits de la forêt pardonneraient cet écart de conduite, pour cette fois du moins.
    Fourbius ne tînt plus mot, il préféra laisser Perpignan dans l'ignorance de ses projets à venir, craignant, sans se l'avouer, que Perpignan ne fasse des Forêts pradiennes un désert rocheux en moins de temps qu'il ne fallût pour le dire.

    Le matin de grisaille transperça les cimes exiguës lorsque Fourbius ouvrît les yeux. Perpignan ne dormait pas, il était vraisemblablement resté éveillé toute la nuit, assis sur le rebord d'un vieux reste de mur, le menton posé sur une main, pensif.
    En voyant le grand mage s'éveiller, l'ogre s'anima,
    "- Grrrgneugneugrr ... Nous y aller, nous y aller, trouver Maître, trouver...
    - Oui mon cher, nous irons vers les sommets, mais nous devons d'abord nous restaurer et ensuite aviser du chemin à suivre.
    - Grrgneugneugrr... Chemin par là, pour monter! Par ici !!!"
    Perpignan commençait déjà à arracher les immortels arbres comme de simples mauvaises herbes afin de grimper au plus court.
    "- Cessez ce jeu mon cher !!! vous allez nous attirer les foudres des esprits de la forêt! de plus, le chemin le plus court n'en est pas moins le plus long! nous devons encore quérir quelques aides afin d'être sûr de réussir notre quête, il nous faut partir vers l'est, près des temples oubliés du st Martin, où quelqu'un qui nous sera d'un grand secours nous attend sans même qu'il ne le sache ...



    - Grrgneugneugrr ... Une aide ??? qui de qui ???
    -Un être que vous ne connaissez point, mais qui a grandement connu celui que nous recherchons. Un elfe pour tout vous dire, un de ceux qui a dansé avec lui et qui ont frôlé la victoire lors d'une académie ...
    -grrgneugneugrr .. Un elfe ... pouaaahhhh !!!
    - Ne soyez pas si injuste, pensez à ceux qui ont craché sur votre passage ... Et surtout restez vigilant, car il est, je le crains, devenu plus sauvage que vous ne saurez l'être ..."



    à suivre ...


    Dernière édition par bubudu66 le Ven 8 Mai - 10:27, édité 2 fois


    _________________

    je tourne encore sous XP, m'en voulez pas si tout s'affiche pas chez moi ...
    avatar
    bubudu66

    Messages : 82
    Date d'inscription : 01/05/2015
    Age : 47
    Localisation : perpignan

    Re: Une éclaircie dans le ciel sombre de la contrée de Catal...

    Message  bubudu66 le Jeu 7 Mai - 12:12

    Ils marchèrent deux jours et une nuit sans interrompre leur périple car il fallait atteindre au plus vite les temples du St martin. Seul le grand mage ressentît la fatigue, Perpignan, trop excité à l'idée de retrouver son maître, ne ressentait ni faim, ni soif, ni lassitude.

    Ils avaient atteint l'orée des vallées oubliées et, au loin, les temples laissaient entrevoir leurs immenses pinnacles. Il ne restait qu'un bois à traverser. Fourbius de plus en plus méfiant demanda au gros ogre de ralentir sa marche.
    "- Il nous faut cesser notre avancée, je sens une présence malsaine, et non celle que j'aurai espèrée ...
    -grrrgneugneugrrr, pas elfe ??
    - De ceci je ne doute pas ... Mais non celle dont j'aurai voulu croiser la route ..."
    Il n'eût pas fini sa phrase que des éclairs, semblant surgir du sol, foudroyèrent le paisible bois de pins. Des voix, venant de toutes parts et de nulles à la fois, parfois même naissantes de leurs têtes elles-mêmes, fusionnaient et fusaient tels des serpents gobant un nid entier de pauvres dragons nains...



    Perpignan s'affolât, il frappait dans le vide, ses bras virevoltaient, coupant net toutes branches et vieux troncs qui barraient son passage.
    "-votre but n'est pas le nôtre et le nôtre ne vous sied guère. Mais il est des forces obscures que même des esprits aussi éloignés que nous sommes ne peuvent combattre qu'ensemble !!
    - voouuussss êêttes maallsaiin, foouurrbiiuuss ... queeell essst voootrrree désseeiiinn ??
    - de la lumière.. ni plus, ni moins, pour vous comme pour nous ...
    - la Luuumiièèèrreeee ??? Maiiss ceee n'est queee pourrr lees faiibbllleeess ... Laaa luumiièèrrree ...
    - Montrez vous !!! Montrez vous Réart !!! je vous ai dévoilé !! "

    Il leva son bâton au ciel et marcha vers la pénombre. Une lueur  vint éclairer son être.



    A ces mots, la forêt s'anima, les arbres semblaient se mouvoir sans pourtant se déplacer, une odeur fétide se mêla  à un parfum enivrant .
    "-vous voilà enfin. sauvage sylvaine, viendrez vous nous aider ou attendrez vous que la pénombre nous dévore?
    -vouuussss compppteezzz suuur deees êêtreees biiiennn trrooppp fuuttiillees chheeer foourrbiius ...
    - je compte sur l'honneur et de plus la vertu !!! en ferez vous preuve en ce jour grave et sombre ?"

    la forêt se tût, et le temps stoppa son vol . face à eux, fourbius et Perpignan encore groggy, virent apparaître les créatures les plus belles et les plus infâmes, une furie noire et une danseuse des bois ...



    à suivre ...


    _________________

    je tourne encore sous XP, m'en voulez pas si tout s'affiche pas chez moi ...
    avatar
    bubudu66

    Messages : 82
    Date d'inscription : 01/05/2015
    Age : 47
    Localisation : perpignan

    Re: Une éclaircie dans le ciel sombre de la contrée de Catal...

    Message  bubudu66 le Ven 8 Mai - 16:26

    Les deux elfes se provoquaient, tournant autour des cordes imaginaires du ring improvisé qu'était devenu le bois.  Cénélia, car tel était le nom de la danseuse devenue sauvage et Réart se menaçaient du regard.
    Au loin le Canigou vrombissait, déjà des jets de lave brûlaient les hauts du pic. Célénia, avec toute son agilité animale sauta sans prévenir au cou de la Furie, les deux corps roulèrent l'un sur l'autre au point que l'on ne puisse plus discerner le vert de l'obscur. Les cris et grognements s'enchaînaient, du sang giclait sans que personne ne sache vraiment qui en perdait le plus.
    Tout à coup, Perpignan, pris dans un élan que lui-même ne comprendra jamais plus tard, se jeta sur les deux corps emmêlés en hurlant !
    "-Grrgneugneugrrr !!! Montagne pas contente !!! vous tout détruire !!! vous calmer !!! sinon moi tordre petit cous !!! "
    Il portait à bout de bras, comme deux vulgaires baluchons, les deux elfes aussi vexées que maîtrisées par les puissantes mains de l'ogre. Fourbius ne pût se retenir de rire, un rire si spontané qu'il calma la montagne .
    -" Mon cher Perpignan,vous m'étonnerez toujours et encore ! Je dois dire que je m'attendais à tout autre dénouement que celui-ci ... Alors, mesdames, si je puis vous nommer ainsi, oseriez-vous écouter le pourquoi de notre présence ici, ou dois-je vous laisser entre de si belles mains ?" Il pouffa encore, tant la conclusion de ce combat l'avait époustouflé.



    Perpignan desserra son étreinte et les deux elfes tombèrent au sol. Ce fût Cénélia la première qui ouvrit le débat.
    -" Je suis depuis longtemps retournée aux arbres et aux forêts, Pour quelle raison devrais-je prêter attention à un Mage accompagné d'un ogre ?
    - Parce que ceux sont vos verdures qui sont le plus exposées aux dangers qui nous guettent .
    - kssssss ... ne l'écoutez pas petite elfe verte ... Il veut vous soudoyer! Restez cachée parmi les feuilles...
    -Taisez-vous înfame !!! Votre coeur bat encore par bonté de nos âmes, Perpigan aurait vite fait de vous briser la nuque ... Mais croyez le ou pas, nous avons besoin de vous ... Quand à vous Cénélia, souvenez vous des temps où vous fûtes une guerrière qui parcourait les prés et tribunes des stadiums. Il nous faut sauver le soleil de Catal, et, malgré que vous soyez devenue sauvageonne, je sais qu'au fond de vous brille encore la lumière, et c'est de cette flamme dont nous avons besoin ."
    Cénélia, assise, restait songeuse. Pourtant son être entier reflétait la sagesse et perdait peu à peu son apparence bestiale.



    - Quel est donc votre but, Fourbius ?
    - Retrouver un ami commun ...
    - Je vois de qui vous voulez parler, et malgré mes sentiments, je vous suivrais ...
    - Kssss ... Ha ha ha ha, c'est donc cela votre quête ! malgré la répugnance que vous m'inspirez tous, je vous suivrais aussi, juste pour avoir le loisir de rire aux éclats !
    - grrrgneugneugrrr ... Moi la tuer tout de suite Fourbius ?
    - Non, non, mon cher perpignan, je sais ce qu'elle a fait, et plus qu'elle ne peut se douter ! Pourtant nous avons besoin d'elle, même si elle ne peut le concevoir."

    La furie explosa d'un un rire satanique qui accompagna la montée de la lune cachée dans les pénombres. Puis son regard s'attendrît, elle sembla prendre la lune entre ses doigts et la réduire en étincelle, puis elle s'éclipsa dans une douceur peu commune pour l'être qu'elle était.

    "-  Ksss ... dormez en paix, pour ce soir, vous m'avez presque émue ... HA HA Ha Ha ha ha ha ha ha ha ha"



    à suivre ...


    _________________

    je tourne encore sous XP, m'en voulez pas si tout s'affiche pas chez moi ...
    avatar
    bubudu66

    Messages : 82
    Date d'inscription : 01/05/2015
    Age : 47
    Localisation : perpignan

    Re: Une éclaircie dans le ciel sombre de la contrée de Catal...

    Message  bubudu66 le Ven 8 Mai - 16:42

    L'improbable communauté se réveilla tôt, toujours accompagnée par les ombres dans le ciel. Perpignan, Fourbius et Cénélia ne se restaurèrent pas et prirent aussitôt la route vers les sommets .
    "- Elle nous a enfin laissé en paix ?
    - Non Cénélia, elle est toujours ici. Non loin de nous, et elle nous suit, mais n'y voyez rien d'autre que ce dont nous avons besoin .
    - Besoin d'une elfe noire ! Vous m'intriguez Fourbius !
    -Croyez-moi Cénélia, son destin est lié au nôtre. Bien plus qu'elle ne le pense et non comme elle voudrait le croire..."

    L' ascension de la montagne se passa sans encombre, comme si un être encore plus sombre que la pénombre veillait sur eux. Ils arrivèrent bientôt au pied du pic infranchissable.
    "- Devoir grimper ?
    - Non mon cher, il n'est point là haut, il nous faut pénétrer dans  la grotte du Carlit. Il y repose, je le suppose du moins."
    Cénélia, prise d'une soudaine excitation leur faussa compagnie en moins de temps qu'il ne fallût pour le dire . Fourbius, sans la moindre  hésitation, suivît le chemin sur lequel elle disparût. Ils marchèrent encore quelques heures avant de se trouver au pied d'une falaise, en contrebas, un plateau rocheux laissait entrevoir l'entrée d'une grotte.



    Perpignan, sans en attendre la requête, prit le Mage sur le dos et descendît la paroi comme une grosse araignée sur un mur de pierre. Ce n'est qu'une fois face à l'entrée de la caverne qu'il se demanda si son initiative était une bonne idée, mais il fût immédiatement rassuré par la bonhomie affichée sur le visage de Fourbius.

    Ils pénétrèrent dans l'antre non sans appréhension, l'air était froid et humide et l'obscurité qui y régnait semblait n'être pas le fait de la nature seule. Fourbius frôla le bout de son bâton, une lueur blanche y naquît qui brisa la noirceur autour d'eux. Ils progressèrent lentement dans ce qui semblait être un long couloir aux plafonds insondables pour aboutir, après deux lieues de marche, à l'entrée d'une grande salle ouverte par des marches de pierre et éclairée en son centre part une lumière qui émanait du sol.



    "- nous y voici mon cher, restez vigilant et surtout ne soyez pas surpris de ce que nous trouverons ...
    - grrgneugneugrrr, chose bouger, là bas ... Chose bouger !!!"

    Fourbius n'eût pas le temps d'avertir le gros ogre, celui ci avait déjà fourré son bras dans une étroite excavation pour tenter d'en extraire quelqu'un ou quelque chose ..
    "- Grrgneugneugrr, moi l'avoir ! moi l'avoir !!!
    - Et bien soyez des plus délicat dans ce cas, car ce que vous prenez pour un simple mets n'est autre que celui dont nous ... " Mais le mage ne pût finir sa phrase tant il fût médusé par l'être que Perpignan tenait par les pattes arrières, une espèce de rongeur bleuté, avec trois griffes en guise de doigts et une crinière grise qui descendait jusqu'au bas du dos. Il griffa profondément la main de l'ogre pour se libérer et alla se réfugier à l'ombre d'un rocher.



    "- Ceci ne peut point être ! ceci ne peut être ainsi !!" Fourbius sentait la rage monter en lui, il s'attendait à trouver la plus machaviélique des magies, mais jamais il n'eût pu s'imaginer aussi infâme sorcellerie.

    Des éclairs, surgissant de toutes parts accompagnèrent un rire satanique, dans une nébuleuse d'un bleu sombre et sans fond, Réart apparût dans sa plus diabolique et envoûtante beauté .
    "- Ksssss !!! Ha ha ha ha, Je vous avez dit que je rirai sombres crétins, vous aviez cru que nous les drows allions laisser celui qui s'est corrompu avec nous se délecter dans une paisible retraîte, il a joué avec nous, et personne ne joue avec les Drows sans en payer le prix !!
    - Sombre sorcière qu'avez-vous fait ?"

    Perpignan, qui avait capturé à nouveau le petit animal, le fixait d'un regard hagard.
    -" Grrgneugneugrrr ... Vous être lui ? Vous être maître ? grrgneugneugrr ...
    - Oui, mon pauvre ami, c'est bien lui, et je crains que toute ma magie ne puisse lui être d'un moindre secours. Mais ne nous croyez pas perdus, Catal reverra le soleil, car Réart ne s'attend pas à voir sa magie noire se retourner contre elle ..."

    C'est alors, pendant que Réart se délectait de sa sombre victoire, qu'un halo aveuglant, illumina la grande salle, déjà des papillons de multiples couleurs envahissaient l'espace. Réart avait perdu sa joie perfide. Au milieu de la danse virevoltante des lépidoptères Cénélia flottait dans l'air .



    "- Ksssss ... Sombre petite sotte !!! Vous les aidez encore !!! Ils vous trahiront à nouveau !!!
    - Je le sais sombre âme perdue, mais je ne suis qu'amour et bonté, et ainsi il retrouvera sa forme de naguère et le soleil nourrira à nouveau les enfants de la forêt .
    - Kssss ... Que vous êtes naïfs tous !!! Il a vécu avec les Drows !!! Jamais plus il ne sera le même !!! HA HA Ha ha ha ha ha ha ha ha...."
    Sur ces derniers sarcasmes, Réart disparût aussi vite qu'elle était apparue. Perpignan sentît la boule de poil trembler entre ses mains, il ne pût s'empêcher de la laisser choir.

    L'animal tremblait de plus en plus, grossissant comme une bulle de savon pour mieux rapetisser jusqu'à presque disparaître, Une fumée noire absorbât tout son corps, puis une explosion sourde, l'obscurité, le silence ...

    Fourbius ralluma son bâton le visage grave et triste . Face à eux un être dont ils n'auraient jamais voulu entrevoir la silouhette leur faisait face, un être menaçant, au visage de mort et aux lames tranchantes. Perpignan et Cénélia étaient prêt à combattre. Mais Fourbius les appaisa de sa voix la plus douce.
    "- Ne craignez rien, sous cette formes inhumaine bat toujours le coeur de notre ami..." Il s'approcha du monstre et, lui recouvrant les épaules de sa chaude cape, lui dit.
    "- Qu'avez-vous fait mon cher ? Enfin, il n'est point l'heure des reproches. Vous retrouverez bientôt tous vos esprits et seul votre corps restera à jamais marqué par vos erreurs. venez tous à présent, nous avons une tâche à accomplir ...




    Fin ...


    Dernière édition par bubudu66 le Sam 9 Mai - 10:53, édité 3 fois


    _________________

    je tourne encore sous XP, m'en voulez pas si tout s'affiche pas chez moi ...
    avatar
    bubudu66

    Messages : 82
    Date d'inscription : 01/05/2015
    Age : 47
    Localisation : perpignan

    Re: Une éclaircie dans le ciel sombre de la contrée de Catal...

    Message  bubudu66 le Ven 8 Mai - 16:45

    Epilogue

    Après être ressortis de la forêt pradienne, Fourbius décida de prendre un repos bien mérité dans le petit hameau de Taurinya, seul endroit il est vrai, où un groupe composé d'un mage, un ogre, une elfe des bois et un Humain à l'apparence d'un assassin sombre ne pouvait choquer tant les habitants étaient bien plus étranges.



    Le lendemain Fourbius acheta une charette, quatres chevaux pour la tirer, de quoi manger et boire pour un mois et dix convives, Perpignan en comptant plus de six à lui-seul.

    Fourbius pris les rênes avec Cénélia assise à ses côtés, l'ogre s'installa à l'arrière préparant précautionneusement, entre les sacs et barils, une place pour son maître Bubu qui restait  toujours songeur et silencieux.

    "- Qu'allons-nous faire Fourbius ? Il ne semble pas que Bubu puisse nous être d'un grand secours.
    - Pas pour le moment en effet Cénélia, mais ne sous -estimez ni votre magie, ni votre sacrifice. Il se souviendra bientôt de son nom comme des nôtres et il pourra alors accomplir son destin. Il nous faut pour cela poursuivre notre quête et partir vers les terres lointaines du pays des François.
    - Le pays des François ? Pour quelle raison retourner là-bas ?
    - Pour participer aux Compétitions du Championnat de France de blood bowl ma chère, c'est par la reconnaissance de son nom que Catal reverra le soleil luire en son ciel. J'ai, à vrai dire, entamé cette tâche depuis quelques temps déjà et certaines équipes ont commencé à redorer le blason de Catal, mais je ne peux être seul à le faire, c'est pour cela  que j'avais besoin de lui ...
    - Grrgneugneugrrr ... Le Championnat de France ???" Perpignan d'un bond, sauta hors de la charette et courût à travers champs .
    -" Où courez-vous mon brave ?
    - Grrgneugneugrrr ... CFBB !!! retourner CFBB !!! Moi besoin gros rochers !!!"





    FIN.


    _________________

    je tourne encore sous XP, m'en voulez pas si tout s'affiche pas chez moi ...
    avatar
    Gris-gris
    Admin

    Messages : 507
    Date d'inscription : 18/01/2011
    Age : 38
    Localisation : Sainte-Marie-Cappel (Cassel, Nord)

    Re: Une éclaircie dans le ciel sombre de la contrée de Catal...

    Message  Gris-gris le Mar 12 Mai - 10:53

    MO-NU-MEN-TAL !!!!!

    Une tempête littéraire déferle sur le forum !
    C'est génial !

    Bon retour parmi nous, ça fait vraiment plaisir. Vivement la prochaine saison cheers


    _________________
    avatar
    bubudu66

    Messages : 82
    Date d'inscription : 01/05/2015
    Age : 47
    Localisation : perpignan

    Re: Une éclaircie dans le ciel sombre de la contrée de Catal...

    Message  bubudu66 le Mar 12 Mai - 18:31

    Rooo, merci ma souris, venant d'un artiste comme toi ...Embarassed Embarassed
     encore merci, et zouuu, la saison prochaine, plein feu sur les résumés de matchs à l'ancienne !!
    avec BD et tout et tout Wink


    _________________

    je tourne encore sous XP, m'en voulez pas si tout s'affiche pas chez moi ...

    Contenu sponsorisé

    Re: Une éclaircie dans le ciel sombre de la contrée de Catal...

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 12 Déc - 15:12